Dutry & Co
introduction sponsoring vacatures
histoire liens documentation
salle d'expo foires contact
actions portes ouvertes distributeurs
Ajouter ce site Internet à vos favoris Imprimez la page, sans éléments superflus
Lire
Chauffage et environnement

Conseils de chauffage écologique

Poêles à gaz

Sur certains appareils à gaz, tous les réglages sont automatiques.

Dans le cas contraire, gardez à l'esprit la règle suivante : des flammes bleues indiquent une meilleure combustion que les flammes jaunes. Réglez dès lors l'apport en air de manière à obtenir uniquement des flammes bleues, ou faites appel à un spécialiste.

Si les flammes sont soufflées des brûleurs, c'est que l'alimentation en air est trop importante et doit être adaptée.

Lorsque vous allumez le poêle, limitez au minimum les fuites de gaz. Ce n'est malheureusement pas toujours aisé. Un allumeur qui produit difficilement des étincelles doit être remplacé ou réparé.

Mais avant tout, songez aux économies d'énergie à réaliser dans votre habitation.

Préparer le feu de bois et la cheminée

Veillez à ce que l'apport en air soit suffisant dans la maison. Un feu de bois en consomme en effet beaucoup. Branchez, le cas échéant, la ventilation mécanique, éventuellement la hotte de la cuisine. Ouvrez peut-être une fenêtre pendant quelques instants.

Faites en sorte que la cheminée soit sèche, propre, suffisamment haute et, si nécessaire, protégée contre les vents katabatiques. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page de liens des fabricants de cheminées.

Vérifiez le tirage de la cheminée, à la main, avec une allumette ou encore une petite boulette de papier. Ne vous fiez pas trop à une cheminée avec un tirage normal : à l'entre-saison surtout, la température extérieure peut être supérieure à la température intérieure, auquel cas même dans une bonne cheminée, on peut assister à une inversion du flux de l'air.

Les cheminées extérieures à l'habitation et mal isolées sont particulièrement sensibles aux problèmes de tirage.

Si le poêle, le feu ouvert ou la cheminée est pourvu d'un clapet, n'oubliez pas de l'ouvrir.

Les poêles à bois à accumulation encore chauds de la veille tirent immédiatement. S'ils n'ont plus brûlé depuis plusieurs jours et que les températures extérieures sont plutôt douces, mieux vaut contrôler le tirage comme nous le décrivons ci-dessus.

Si la cheminée ne tire pas assez, la meilleure solution consiste à faire brûler une ou plusieurs boules de papier le plus près possible du conduit. Placez-les, le cas échéant, à l'aide d'une pince le plus haut possible dans le poêle. La combustion expulsera l'air froid de la cheminée vers dehors. Certains poêles sont munis d'une ouverture spécialement destinée à cet effet. C'est généralement le cas pour les poêles à bois à accumulation, du fait que la boulette d'allumage se met dans la plupart des cas non plus en haut mais en bas du poêle. Certaines cheminées disposent d'une petite trappe où l'on peut faire brûler directement du papier dans le conduit. Un sèche-cheveux ou toute autre solution n'est pas très pratique. Allumez le feu le plus rapidement possible après avoir rétabli le tirage. Un vent katabatique ou une forte inversion peut en effet renverser d'un coup le courant d'air. Si la boulette de papier ne donne pas de résultat, faites contrôler, nettoyer ou adapter votre cheminée.

Veillez à ce que l'arrivée d'air vers le foyer ne soit pas entravée. S'il y a une grille sous le feu, d'où l'air est aspiré, évacuez les cendres avant de lancer le feu. Contrôlez également le tiroir à cendres : s'il est trop rempli, les cendres ne pourront plus tomber au travers de la grille lors de la combustion.

Allumer un feu de bois

N'utilisez que des matériaux naturels pour allumer le feu : petit bois, écorce de bouleau ou blocs d'allumage naturels. Des boulettes de papier bien serrées sont excellentes, aussi, mais en raison des encres (de couleurs), elles ne constituent pas un choix très écologique. Évitez à tout prix les combustibles pétrochimiques, comme de l'alcool à brûler ou des blocs de paraffine.

Pour les poêles à bois à accumulation encore chauds de la veille, il suffit d'un peu d'écorce de bouleau ou d'une boulette de papier et d'un peu de petit bois fendu.

Si la chambre de combustion est assez haute, placez le bois verticalement, en forme de tente, ou contre la paroi arrière. Si la chambre est plutôt basse, large ou profonde, placez les blocs en rangées superposées perpendiculairement.

En Europe, on place d'habitude le matériau le plus inflammable en dessous et les bûchettes par-dessus. Aux États-Unis, la tendance est de plus en plus au contraire car cette méthode est moins polluante. En effet, le réchauffement des morceaux de bois plus épais par les petites flammes libère les substances volatiles du bois. La méthode américaine demande cependant un peu plus de patience.

L'essentiel est toutefois que l'apport en air soit homogène. Pas besoin pour autant d'ajouter bûchette après bûchette, mais évitez de faire un tas trop compact.

Veillez en outre à ne jamais « bourrer » la chambre de combustion. À l'allumage, remplissez-la au maximum à moitié, ensuite au deux tiers.

Les clapets d'arrivée d'air doivent être tout à fait ouverts, ouvrez éventuellement la fenêtre pendant quelques instants.

Allumez le matériau le plus inflammable. Si nécessaire, ouvrez un petit peu la porte du poêle ou du feu.

Recharger et gérer un feu de bois

Une fois le feu bien lancé, réduisez l'apport en air car trop d'air diminue la température de combustion. Cela prend environ cinq minutes pour les poêles à bois à accumulation encore chauds. Pour les autres, mieux vaut attendre un quart d'heure à une demi-heure.

Les méthodes de réglage varient beaucoup d'un modèle à l'autre. Suivez dès lors les conseils du fabricant. Si les flammes baissent, c'est que vous avez trop réduit l'apport en air. Certains poêles règlent l'alimentation en air de manière automatique grâce à des ressorts bilames. Pas besoin dès lors d'intervenir.

La meilleure méthode pour un feu ouvert consiste à ajouter une bûche de temps à autre, bien que cela ne soit pas une solution idéale sur le plan écologique.

Dans le cas des appareils munis d'une porte, il est conseillé de recharger le poêle ou la cassette lorsque la charge est à moitié consumée. N'attendez pas qu'il ne reste que des cendres chaudes. Mais ne remplissez jamais le foyer à plus de deux tiers.

N'essayez jamais de pousser des tisons au travers de la grille. Contentez-vous d'enlever les vraies cendres si vous avez l'impression que la grille est bouchée. Pour ce faire, piquez quelques trous à l'aide d'une pince ou d'un tisonnier dans la couche de cendres.

Tout le bois de la chambre de combustion doit brûler. Les blocs qui fument indiquent qu'ils sont trop loin du foyer ou ne sont pas suffisamment aérés. Il est en outre déconseillé de tisonner constamment dans les poêles et feux munis d'une porte car on refroidit le feu en ouvrant la porte.

Pour vérifier si la combustion est bonne, jetez un oil à la fumée qui sort de la cheminée. Si elle est gris clair (et donc composée principalement de vapeur d'eau), c'est que la combustion est bonne. Mais si elle est gris foncé à noire, c'est qu'elle contient trop de particules non brûlées.

Un thermomètre placé dans la cheminée est également utile pour vérifier s'il n'y a pas trop de perte thermique. La fumée doit atteindre au moins 180 à 200 °C, sans quoi les risques de condensation sont trop importants dans le conduit. En effet, toute combustion, même de combustibles quasi secs comme le gaz naturel, produit d'importantes quantités de vapeur d'eau.

Arrêter un feu de bois

Lorsqu'il ne reste plus que des tisons, vous pouvez diminuer l'alimentation d'air. Mais pas jusqu'à ce que les braises produisent une fumée visible.

La combustion est favorisée quand on rassemble les braises.

Attendez que tous les tisons aient fini de brûler pour couper entièrement l'alimentation en air.

Pour les poêles à bois à accumulation, fermez le clapet pour garder la chaleur à l'intérieur. Celui-ci ne ferme jamais entièrement afin d'une part, d'éviter l'intoxication au monoxyde de carbone et d'autre part, de bien sécher la cheminée.

Bien utiliser les cendres

Les cendres contiennent des minéraux et des nutriments utiles pour les plantes, comme le potassium et le magnésium. Utilisez-les telles quelles ou, mieux encore, mélangées au compost comme engrais dans le jardin ou le potager.

Si vous ne possédez pas de jardin, ne mettez pas les cendres avec vos déchets verts. L'entreprise de compostage s'en chargera pour obtenir la composition idéale. Normalement, vous pouvez déposer vos cendres dans les déchetteries.

Conservez toujours vos cendres dans un récipient ininflammable fermé.

[Résumé ] [Effet de serre ] [Sources d'énergie ] [Avenir de la biomasse ]
[Sylviculture durable ] [Qualité du bois de chauffage ] [Qualité de la fumée ]
[Pluies acides ] [Cycle de vie ] [Conseils de chauffage écologique ]
[Normes et règlementations ]

Ajouter ce site Internet à vos favoris Imprimez la page, sans éléments superflus

 
Tulikivi - poêles de masse en pierre stéatite
Danskan - poêles à bois scandinaves
HOXTER foyers et foyers chaudières
Altech - poêles en pierre ollaire
ORTNER - poêles de masse et poêles en faience
Paterno - poêles à pellets

Lohberger - poêles au bois et à pellets

Big Green Egg : le barbecue des chefs
Alpina - poêles au gaz
Lohberger - cuisinières au bois

Le Panyol : four au bois pour pizza, pain, etc..

Ecostone - chauffage électrique rayonnant
Logmatic - fendeur de bûche
 

Toutes informations sur les prix des combustibles en Belgiques, inclus bois et pellets

 

 

 
Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co
Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co
   

Mots clèfs de ce site internet : chaudière bois - cheminée - cheminée-chaudière - cuisinière au bois - four à pain et pizza - foyer de masse - insert-cheminée - pellets - poêle scandinave - poêle à bois - poêle au gaz - poêle de masse - poêles à pellets - poêle en faïence - poêle ou foyer - poêle en stéatite - poêle-cheminée - poêle - poêle-chaudière - poêle de sauna - poêle-cheminées - poêles à granulés de bois - radiateur - stéatite - poêles - cheminées - foyers ouverts - chaudières à bois - fendeurs de bûche - poêles en stéatite - poêles scandinaves - poêles de masse en stéatite - inserts-cheminées - poêles - poêles cheminées - radiateurs - poêles en faïence
France : poêles de masse - poêles en stéatite - poêles en pierre ollaire - poêles à bois - poêles scandinaves - poêles au gaz - big green egg barbecue - chauffage électrique - fendeur de bûches

Plus d'info sur Dutry & Co Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques Foires, portes ouvertes et soirées d'information sur les poêles et les cheminées Documentation gratuite des marques trouvées sur ce site internet Contactez Dutry & Co Le Centre Vidéo de Dutry & Co Profitez d'un financement avantageux pour les poêles et les cheminées Profitez d'un financement avantageux pour les poêles et les cheminées Quelques liens sélectionnés Calculez vos économies De website van Dutry & Co in het nederlands Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques - Wallonie Trouvez votre distributeur local avec notre moteur de recherche de distributeurs de poêles et cheminées toutes marques - France Plusieures options pour brûler du bois chez Dutry & Co Plusieures options pour brûler des pellets chez Dutry & Co Plusieures applications de la stéatite chez Dutry & Co Chaudières à bois et aux pellets - poêles-chaudières & cheminée-chaudières chez Dutry & Co Plusieures options pour cuisiner au bois chez Dutry & Co Plusieures options pour faire du sur-mesure chez Dutry & Co Divers actions sur les poêles et cheminées de Dutry & Co Visitez la salle d'expo internationale de Dutry & Co